Simon Pagenaud, Professional Racing Driver

Comparaison entre course virtuelle et course réelle


Actualités
22 / Apr / 2020

Partager sur   Share on Twitter Share on Facebook

Pour résumer, je suis vraiment impressionné de voir à quel point les simulateurs d’aujourd’hui sont précis. Ils vous permettent d’entrainer vos yeux, vos réflexes et vos talents de pilote. Je trouve cela bénéfique à la fois pour ma conduite et ma force mentale. Vous pouvez étudier les données et les comparer à celles de votre coéquipier, la stratégie est très présente. Donc, c’est une approche très similaire à celle de la course réelle.

 

Je vous donne un exemple : Scott Dixon est l’un des pilotes les plus difficiles à dépasser. Son style de conduite est différent des autres et il est quintuple champion d’INDYCAR. Il y a donc beaucoup à apprendre de lui. A Laguna Seca l’année dernière, il a réussi à trouver des solutions pour me garder derrière lui. J’étais vraiment surpris parce que je sentais que j’étais plus rapide à la fin de la course. J’y ai pensé tout l’hiver. J’ai trouvé la réponse et j’ai réussi à reproduire sa technique lors de l’iRace samedi dernier à Motegi ! C’est donc là que la course sur simulateur peut aider la course réelle et inversement.

 Lorsqu’il y a des contacts pendant une course iRacing, la réaction de la voiture est assez réaliste. Par contre, lorsque vous tapez le mur, elle va automatiquement décoller, ce qui n’est heureusement pas toujours le cas dans la vraie vie, mais votre course est terminée de toute façon. Je trouve que le comportement de la voiture et le phénomène d’aspiration est très bien rendu, tout comme la dégradation des pneus et la consommation de carburant. Tous les ingrédients de la course réelle sont présents pour vous permettre de vous améliorer et dépasser vos concurrents.

 

fbk live - Simon Pagenaud Actualités

Facebook live de Simon Pagenaud avec Ben Bretzman (INDYCAR iRacing Challenge: Round 3 - Michigan International Speedway) 

 

Bien sûr, il y a de grandes différences. Le ressenti, surtout physique, n’est bien entendu pas le même parce que vous n’êtes pas réellement sur la piste. Le simulateur va constamment essayer de tromper votre cerveau en vous faisant ressentir des choses qui n’existent pas. Il va vous donner des informations sur le volant à travers des effets visuels, il y a des sièges qui vous secouent à certains moments mais ce ne sera jamais pareil. Vous ne pourrez jamais ressentir les forces de gravitation latérales ou le grip des pneus sur la piste. Le simulateur Chevrolet que nous utilisons au siège du team Penske à Charlotte pour la préparation est très proche de la conduite d’une vraie voiture de course. Mon simulateur à la maison n’est pas aussi évolué, mais je trouve qu’il est assez proche de la réalité, notamment au niveau du freinage, de l’accélération et de la direction.

 Sans l’iRacing, j’aurais été inquiet de ne pas avoir l’esprit aussi vif avec tout ce temps libre dont on dispose en ce moment. Mais avec le simulateur je reste stimulé et j’ai le sentiment que je serai un meilleur pilote quand nous reviendrons à la course dans la vraie vie ! Mais même à ce moment-là, je continuerai à utiliser l’iRacing comme un élément de mon entraînement. J’ai appris qu’il y a tellement de nuances sur lesquelles on peut travailler pour les reproduire dans le monde réel !

donut Montegi - Simon Pagenaud News
Dernières Actualités
Comparaison entre course virtuelle et course réelle - Simon Pagenaud News

22 / Apr / 2020

Comparaison entre course virtuelle et course réelle


Lire la suite
Préparation pour le IndyCar iRacing challenge  - Simon Pagenaud News

04 / Apr / 2020

Préparation pour le IndyCar iRacing challenge


Lire la suite
Simon Pagenaud : « La pause hivernale n'est pas de tout repos ! »  - Simon Pagenaud News

05 / Mar / 2020

Simon Pagenaud : « La pause hivernale n'est pas de tout repos ! »


Lire la suite
Simon Pagenaud Store